Pourquoi il faut absolument regarder Bull!

21 août 2017

1) Parce qu’on adore Michael Weatherly et qu’on le prendrait dans n’importe quel rôle, juste pour avoir le plaisir de le voir au petit écran. C’est encore un peu difficile de se remettre de son départ de NCIS, mais avec Bull, on devine déjà que nos retrouvailles avec lui seront géniales!

2) D’ailleurs, son personnage Jason Bull – ou Dr. Jason Bull, ça lui donne davantage d’importance et de caractère – a été brillamment conçu et on dit qu’il est extrêmement brillant. Ça tombe bien! Il possède non pas un, ni même deux, mais bien trois doctorats et son intuition n’a pas d’égale lorsque vient le temps de « lire » les gens. Ce n’est pas pour rien qu’il se retrouve à la tête de la firme de consultation et de formation de jury la plus renommée.

3) On peut donc dire qu’à sa façon, Jason Bull a un superpouvoir, celui de « deviner » les gens et ce qu’ils pensent… Ça ajoute un petit côté encore plus intrigant à l’émission.

4) À ce stade-ci de l’article, on se doit quand même de souligner que Jason Bull n’est pas qu’intelligent et charismatique… On s’entend qu’il est assez séduisant, merci! Bref, du bonbon pour les yeux. Psitt : on adore les lunettes, Michael!

5) Ses techniques de travail, parfois quasi expérimentales, sont impressionnantes.

6) L’acteur, Michael Weatherly, et le personnage principal de cette série, Jason Bull, sont tous deux très bien épaulés. Pendant que le second peut compter sur un avocat de la défense, une experte en neurolinguistique, une pirate de l’informatique et même un styliste, Michael, lui, a le plaisir de travailler avec Freddy Rodriguez, Geneva Carr, Jaime Lee Kirchner, Annabelle Attanasio et Chris Jackson. Ça fait beaucoup de talent à la fois dans notre petit écran, ça!

7) Jason Bull aime en faire à sa tête. Bon, ce n’est pas toujours une qualité, mais dans son cas, on a envie de lui donner le bénéfice du doute, car ça va clairement entraîner une foule d’intrigues palpitantes…

8) Certains diront que la confiance en soi de Dr. Bull frôle peut-être un peu l’arrogance… Et puis, après? Il s’assume, c’est ce qui compte. Les gens qui s’assument, on en veut plus.

9) Finalement, Jason Bull a tendance à être un peu mélodramatique et théâtral par moments, mais c’est du Michael Weatherly à son meilleur, exactement comme on l’aime!