Pourquoi on a hâte à : Détectives privés

1 août 2017

1) Pour Jason Priestley. Commençons par souligner l’évidence. L’acteur de 47 ans est certainement une des stars canadiennes les plus sexy et, comme un bon vin, il vieillit plus que bien avec l’âge!

2) Le personnage de Jason, Matt Shade, est un joueur de hockey à la retraite devenu un détective privé. Ça sera certainement intéressant de voir comment son ancienne vie sur la glace et sous les projecteurs influence sa carrière désormais plus discrète…

3) Parce qu’on n’a même pas commencé à regarder la série que sa « chimie » avec sa partenaire Cindy Sampson crève déjà l’écran! Ils forment un bien beau duo, ces deux-là, et le personnage de Cindy, Angie Everett, semble avoir tout un caractère.

4) D’ailleurs, on est impatients de savoir si une intrigue amoureuse va se développer entre les deux personnages principaux… Parce que, sur papier, une telle idylle promet d’être assez rock n’ roll!

5) Cette série est inspirée du roman The Code, par l’auteur G. B. Joyce. Ceux qui l’ont lu auront certainement beaucoup de plaisir à comparer les deux œuvres.

6) Le tournage a eu lieu à Toronto et contrairement à plusieurs projets télévisés, on n’essaie pas de faire croire que l’intrigue se déroule dans une autre grande ville. Bref, on aime ça quand c’est crédible, puisque ça nous aide à s’imprégner davantage de l’univers d’une série!

7) Plusieurs invités surprenants feront leur apparition, au fil des épisodes. C’est le cas, notamment, du rappeur canadien Kardinal Offishall, de l’ancien joueur de la Ligue nationale de hockey Doug Gilmour et du joueur de poker professionnel Daniel Negreanu. Ils tiennent chacun leur propre rôle.

8) Finalement, si la saison 1 de Détectives privés s’étale sur 10 épisodes, on aura droit à 8 épisodes supplémentaires pour la saison 2. Une super nouvelle pour une série de laquelle on deviendra probablement très vite accros!