Pourquoi on a hâte à : Plan B

24 avril 2017

1) Parce que personne ne refuserait de retourner dans le passé, au moins une fois au cours de sa vie, pour réparer une grosse erreur ou ne serait-ce que pour retirer quelques paroles! C’est exactement ce que fait Philippe, le personnage central de la série Plan B, lorsqu’il découvre une compagnie offrant la possibilité de revenir en arrière…

2) Mais bon, on se doute bien que de modifier le passé, que ça ne soit qu’un minuscule changement, aura des répercussions sur le présent et le futur qui, elles, seront certainement importantes. Plan B nous emmènera donc à pousser la réflexion plus loin, quant à de tels choix de vie... De quoi alimenter bien des discussions lors d’un souper entre couples ou amis, autour d’une bonne bouteille de vin!

3) On s’entend que l’intrigue de cette nouvelle émission, qui sera présentée en six épisodes de 60 minutes chacun, est… plus qu’intrigante! Catégorisée de « suspense psychologique », la série Plan B a tout pour attiser notre curiosité.

4) Parce que le producteur et script éditeur de ce projet tout nouveau tout beau est nul autre que Louis Morissette. Ça faisait sept ans que cette idée se promenait dans sa tête, alors ça promet, c’est clair!

5) En passant, ce n’est pas parce qu’il y est question, d’une certaine façon, d’une machine à voyager dans le temps, que Plan B tombe dans le fantastique. Les thématiques abordées et les problématiques soulevées seront on ne peut plus réalistes, alors tout le monde pourra facilement s’identifier aux personnages. 

6) En parlant des personnages, c’est Louis Morissette lui-même qui campe le rôle de Philippe, un avocat.

7) Le reste de la distribution est tout aussi spectaculaire : Magalie Lépine-Blondeau est Évelyne, la blonde de Philippe, Émile Proulx-Cloutier est Patrice, l’associé de Philippe, et Fabien Cloutier est André, son frère plutôt tourmenté.

8) Bref, on a extrêmement hâte au 4 mai prochain parce qu’il n’y a aucun doute que Plan B nous plongera dans un univers percutant, inconnu mais à la fois si près du nôtre, qu’il ne laissera personne indifférent…