Le tournage pénible de Debra Messing!

1 mars 2017

On peut parfois avoir l’impression que certaines stars exagèrent, lorsqu’elles parlent des exigences hollywoodiennes ou des standards de beauté, dans le milieu du showbiz. Pourtant, il y a toujours une histoire qui refait surface, une fois de temps en temps, pour nous faire réaliser que ça peut effectivement être un univers extrêmement superficiel. Par exemple, l’actrice Debra Messing, de la série Les mystères de Laura, a dû se battre pour qu’on laisse son nez tranquille…

En 1995, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que Debra Messing se présentait sur le plateau de tournage de son tout premier film, A Walk in the Clouds. En prime : elle devait filmer une scène intime avec le séduisant Keanu Reeves. On s’entend que pour un premier contrat au grand écran, il y a pire! Malheureusement, l’expérience de Debra fut plutôt désagréable et ce n’est qu’aujourd’hui, plus de 20 ans plus tard, qu’elle s’est confiée sur le sujet. « Au beau milieu de la scène, le réalisateur a crié “coupez” pour ensuite demander si on pouvait rapidement faire venir un chirurgien plasticien sur le plateau, car mon nez était en train de ruiner son film », se souvient-elle.

Le réalisateur en question est Alfonso Arau, à qui l’on doit également, entre autres, le film Picking Up the Pieces (2000) et que l’on a pu voir dans le long-métrage I Heart Shakey, en 2012. Pour en rajouter, à un autre moment du tournage, M. Arau aurait levé le drap couvrant Debra, simplement pour la regarder dans son plus simple appareil… L’actrice a été grandement peinée et traumatisée par cette première expérience de tournage pour le cinéma, et on la comprend. 

Ça lui a pris de nombreuses années, et énormément de courage, avant d’oser en parler, mais Debra assume désormais pleinement cette phase de sa vie… et son nez! « Ce ne fut pas évident, mais avec le temps, j’ai fini par accepter mes différences et les aimer. J’ai un nez imposant et une petite poitrine. Je suis originale! Mon nez et moi avons fait beaucoup de chemin ensemble et comme Barbra Streisand, je le conserverai intact à jamais », ajoute-t-elle. Quelques années après le tournage du film A Walk in the Clouds, Debra a croisé le réalisateur, par hasard, dans la rue. Il lui a dit qu’il était heureux de la revoir et qu’il l’avait trouvé tellement drôle dans ce film. Elle ne lui a répondu qu’un simple : « Merci ». Tout le pouvoir est à elle… et les exigences hollywoodiennes, c’est vraiment n’importe quoi!