Retour sur la triple finale de NCIS

1 mars 2017

Ouf! On se remet tout juste de la grande soirée de finale des récentes saisons des séries NCIS, NCIS : Los Angeles et NCIS : Nouvelle-Orléans… et on a encore bien de la difficulté à replonger dans le monde « réel », à reprendre notre train-train quotidien, tellement ces trois épisodes nous ont fait vivre des émotions fortes. Petit retour sur les moments forts de cette soirée marquante de Séries+, avant de s’attaquer à la suite!

*ATTENTION : ALERTE AUX SPOILERS!*

Bon, c’est dit, vous en êtes avertis, alors si vous lisez la suite, vous en acceptez l’entière responsabilité! Commençons par la finale de la 13e saison de NCIS. On savait déjà, depuis un petit moment, que l’acteur Michael Weatherly (l’interprète d’Anthony DiNozzo, Tony pour les intimes) quitterait malheureusement la série, à la fin de cette saison. Par contre, on se demandait bien ce qui le pousserait à abandonner sa carrière… Eh bien, on a été témoin d’une attaque terroriste qui a fait des ravages, détruisant la maison où se trouvait supposément Ziva, depuis son retour d’Israël. C’est avec beaucoup de peine que Tony et l’équipe ont eu la confirmation du décès de Ziva. Pendant que le reste de la troupe tentait de mettre la main sur le fugitif et auteur de cette attaque, Tony essayait tant bien que mal de se remettre de ses émotions, mais il ne se doutait pas qu’une surprise de taille l’attendait… Un enfant avait survécu à l’attaque terroriste, une fillette prénommée Tali. Elle est l’enfant de Ziva et de Tony! En bout de ligne, c’est pour être auprès d’elle et se dévouer à 100% à son rôle de père que Tony finit par quitter la bande de NCIS.

 

On se transporte maintenant à la finale de la 3e saison de NCIS : Los Angeles. On s’attendait à ce que LE CAMÉLÉON donne du fil à retordre à la troupe de NCIS… et on a été servi! Et même si on le déteste, on ne peut qu’admettre à quel point LE CAMÉLÉON est brillant : il a su manipuler la bande, pour faire avancer ses pions, à sa guise… Et ses petits jeux ne sont pas sans conséquence : Lauren Hunter a trouvé la mort, ce qui a grandement affecté le reste de l’équipe. Fragilisée par les évènements, Henrietta a remis sa démission. De son côté, attisé par un esprit de vengeance, Callen a tué LE CAMÉLÉON, devant une foule de témoins, et s’est lui-même fait arrêter par la police de Los Angeles… Sa carrière est-elle terminée? Ira-t-il en prison? Que de questionnements!

 

Finalement, la petite dernière, NCIS : Nouvelle-Orléans. En cette finale de la 2e saison, l’équipe a joint ses forces à celle de la Sécurité intérieure dans le but de localiser 900 livres d’explosifs disparus. On s’entend que ça commençait assez dangereusement, merci! Malgré les balbutiements d’un amour entre eux, Brody s’est mise de plus en plus à soupçonner l’agent Russo de faire équipe avec l’ennemi… et elle n’avait pas tort! Le fait que Russo ait utilisé deux téléphones et pas son appareil habituel lorsqu’une explosion s’est produite a suffi à mener la bande dans la bonne direction. On a fini par apprendre que Russo est un fanatique qui a une dent contre l’armée et qui, dans sa folie, pensait qu’il rendait service à sa patrie. Heureusement, Pride, LaSalle, Percy, Brody et compagnie s’en sont sortis intacts, mais on leur a tous imposé un arrêt de travail de quelques semaines…

Pour la suite, eh bien, on devra patienter jusqu’à l’automne pour visionner de nouveaux épisodes à Séries+ : la 14e saison de NCIS et la 3e saison de NCIS : Nouvelle-Orléans. La 4e saison de NCIS : Los Angeles s’enclenchera quant à elle le 6 mars prochain (et la 5e saison suivra également à l’automne, c’est un super cadeau, ça)!