Retour sur la finale de Madame la Secrétaire d’État

16 février 2018

L’actrice Téa Leoni est si excellente dans son rôle d’Elizabeth McCord que la politique devient un sujet emballant pour tout le monde! Ce qui fait qu’au lendemain de la finale de la saison 3 de Madame la Secrétaire d’État, on en redemande. En attendant le premier épisode de la saison 4, analysons les évènements de cette conclusion « partielle »…

*ATTENTION : ALERTE AUX SPOILERS!*

Il n’est pas nécessaire de démarrer une pétition pour nous faire taire sur le dénouement de la saison 3 de Madame la Secrétaire d’État, il vous suffit de lire cet avertissement… et de nous revenir une fois que vous aurez visionné l’épisode en question!

Gérer sa vie de famille, tout en tentant d’éviter la menace d’une guerre… Oh que personne n’échangerait sa place pour passer 24 heures dans la vie d’Elizabeth McCord! Alors qu’elle souhaite ardemment passer un week-end dans un chalet au milieu de nulle part avec son époux et leurs enfants, Elizabeth voit ses plans changer, en raison du manque d’enthousiaste flagrant de Stevie, Jason et Alison. Une fin de semaine en amoureux, ça sera!

Cependant, avant de pouvoir se la couler douce lors de ce congé plus que bien mérité, Elizabeth doit s’envoler pour la Belgique. Son objectif : essayer d’avoir le support de la nation pour agir contre la Russie qui menace d’envahir la Bulgarie. Mais coup de théâtre : la France refuse de coopérer et l’alliance au complet s’en voit fragilisée! Elizabeth vise à évoquer l’Article 5 qui stipule qu’une attaque contre un des alliés est une attaque contre chacun d’entre eux. Le pire scénario se concrétise quand la France décide de se retirer de l’alliance. Elizabeth suivra-t-elle le conseil de Michael et ira-t-elle jusqu’à faire du chantage pour « rapatrier » la France? Oui : elle appelle le président de la France et lui fait part de l’information assez négative qu’elle a, concernant son fils, mais ça n’a pas le résultat escompté. 

Justement, en parlant de Michael, sa relation avec Nadine semble devenir de plus en plus sérieuse! Celle-ci lui demande cependant d’être très discret à ce sujet, au boulot. Puis, elle découvre une photo de Michael en compagnie d’une autre femme et même si ladite photo a été prise il y a trois mois, Nadine se sent incertaine quant à l’avenir de leur union…

Pendant ce temps, Henry commence ses nouvelles fonctions au sein de la CIA et il se retrouve plongé lui aussi en plein cœur d’un conflit avec la Russie. Il se tourne vers un ancien collègue pour tenter de mettre le doigt sur ce qui cloche exactement et il en vient à aider son épouse, par le fait même. Quand les troupes de la Russie finissent par se rendre en Bulgarie, c’est le temps d’agir, maintenant ou jamais, pour Elizabeth! Elle réussit à faire passer le vote pour valider l’Article 5, même sans l’aide de la France. Ouf!

Mais, avec tout ça, n’oublions pas ces doutes qui se glissent dans notre tête, concernant la loyauté de Michael… Effectivement, Nadine en vient à découvrir l’identité de la femme sur la photo et elle rapporte la situation à Elizabeth : il s’agit d’un des membres d’une organisation qui milite contre l’alliance. Elizabeth confronte Michael et il lui promet que c’est de l’histoire ancienne, qu’il n’a plus aucun lien avec elle ni avec son organisation. Il n’a jamais été et ne sera jamais un traître! Ça sera certainement intéressant de voir la suite…

Finalement, on ne peut pas être plus heureux pour Elizabeth et Henry quand, à la toute fin de l’épisode, ils se dirigent enfin vers le chalet qu’ils ont loué pour leur week-end en amoureux. Disons qu’ils ont bien besoin de repos après tous ces événements! Ceci étant dit, leurs plans sont un peu chamboulés quand ils découvrent leurs trois enfants qui les attendent au chalet!

On adore la scène finale de l’épisode, qui fait du bien à voir : tous les membres de la famille McCord sont assis autour du feu, en train de jouer à un jeu de société. Parce que la vraie vie, c’est aussi ça!