Madame la Secrétaire d’état : 11 caractéristiques d’un vrai leader!

13 septembre 2017

Puisque nous sommes plus qu’heureux de retrouver la grande et si inspirante Elizabeth McCord dans de nouveaux épisodes de Madame la Secrétaire d’état, détailler les 11 raisons qui font d’elle une vraie de vraie meneuse de troupe est une belle façon de lui montrer notre admiration! En passant, la saison 3 est à ne pas manquer, les jeudis à 21 heures, dès le 14 septembre.

 

1) Être passionnée à 110%, en tout temps!

Quand tu te laisses gagner par la passion, ton travail est tout sauf un boulet qui t’empêche de profiter pleinement de la vie et d’en faire ce que tu veux. La passion d’Elizabeth se sent et elle est contagieuse!

 

2) Être attentive et extrêmement observatrice…

Personne n’aime savoir qu’elle parle dans le vide, alors pour être un vrai leader, il faut s’assurer de toujours avoir une écoute très attentive, mais aussi d’observer les réactions des gens qui nous entourent, car on ne sait jamais ce qu’on pourra utiliser à notre avantage!

 

3) Ne jamais jeter le blâme sur quelqu’un d’autre.

Un vrai leader sait assumer ses erreurs autant que célébrer ses réussites. Et puis, il n’y a rien de moins sexy que quelqu’un qui agit comme un enfant en pointant le doigt sur n’importe qui pour se sauver d’une situation embarrassante!

 

4) Accepter de faire des compromis.

On ne le dira jamais assez : dans la vie, il faut faire des compromis! Est-ce que ça nous tente? Non. Est-ce qu’on le fait? Oui. Pourquoi? Parce que ça démontre ainsi qu’on a l’esprit ouvert et qu’on est prêtes à rencontrer les idées d’une autre personne à mi-chemin, pour travailler ensemble. Un esprit d’équipe c’est toujours gagnant!

 

5) Apprendre de ses erreurs.

Personne n’aime l’échec, même les joueurs d’échec! Sans farce, même si c’est difficile, il faut essayer de voir nos échecs comme une façon d’apprendre quelque chose de nouveau… Un vrai leader sait que ça l’aidera à éviter les mêmes pièges par la suite. Ça forge un caractère et on aime ça les gens qui ont du caractère!

 

6) Être drôle… lorsque c’est approprié!

Il est faux de penser qu’un leader, un vrai, est une personne stricte et austère en tout temps. Évidemment, le but n’est pas de devenir le clown de service du bureau non plus, mais faire preuve d’humour aidera à tisser des liens entre les collègues et à détendre l’atmosphère lors de périodes plus stressantes. Il faut quand même savoir choisir ses moments, on s’entend!

 

7) Toujours voir le côté positif.

Est-ce que tout va toujours bien au bureau? Malheureusement, non. Se sent-on parfois responsable d’une mauvaise passe? Oui. Une meneuse de la trempe d’Elizabeth McCord sait qu’il ne faut pas perdre de temps à s’apitoyer sur son sort même si on vient de passer la pire journée de sa vie. Prendre un peu de recul pour trouver le positif et retrouver ne serait-ce qu’un léger sourire, ça fait du bien.

 

8) Ne pas viser la perfection.

Personne n’est parfait et personne ne le sera jamais, malgré tous les efforts que l’on peut parfois y mettre. Et puis, la perfection, c’est ennuyant, après tout! Un vrai leader sait qu’il ne faut pas mettre toute son énergie à atteindre la perfection, mais plutôt à essayer de faire de son mieux.

 

9) Être flexible.

Et non, le yoga ne peut pas aider personne à ce niveau! Bien se préparer et organiser ses réunions et ses journées de travail, c’est super, mais il faut être prête à se revirer de bord en deux secondes quand un plan change à la dernière minute. Être déçue et déstabilisée est tout à fait normal, mais il faut voir le changement comme un défi!

 

10) Apprendre à déléguer.

Une femme comme Elizabeth a beau être multifonctionnelle et hyper efficace, elle sait qu’elle doit laisser aller certaines choses et demander l’aide d’un collègue. Prendre le temps de respirer, une fois de temps en temps, c’est recommandé par les médecins!

 

11) Assumer de prendre les décisions importantes.

Même si on parle souvent de travail d’équipe et d’apprendre à déléguer, en bout de ligne, il en revient au leader de prendre les décisions importantes. Oui, la meneuse de troupe peut consulter ses alliés avant, mais c’est à elle de mettre son pied à terre si elle ne veut pas voir son leadership remis en question. Parce que nombreuses sont celles qui font la file pour la remplacer!