La loi & l’ordre : crimes sexuels : l’évolution des personnages au fil des années!

31 janvier 2018

C’est le 30 janvier prochain, à 20 heures, que s’entamera la saison 18 de l’émission La loi & l’ordre : crimes sexuels, sur nos ondes. Wow, 18 saisons! Peu de téléséries peuvent se vanter d’un tel exploit! On peut dire qu’il s’en est passé des choses dans la vie d’Olivia Benson et le reste de la bande, depuis 1999… À l’aube de cette nouvelle saison, nos chers personnages se doivent donc de passer une évaluation!

Évidemment, quand une série s’échelonne sur une aussi longue période, on peut noter un certain va-et-vient au niveau des personnages. La loi & l’ordre : crimes sexuels a tout de même trois bons piliers qui assurent rythme et constance à l’intrigue, depuis les premières saisons...

Mariska Hargitay, alias Olivia Benson

Oh qu’on l’aime notre Olivia! Même si elle a un caractère fort, elle est extrêmement compatissante et elle se laisse souvent guider par ses émotions. Elle est passionnée par son emploi, qu’elle considère comme une véritable mission de vie et ça, ça n’a jamais changé, même quand elle a perdu son partenaire, Elliot Stabler, à la fin de la saison 12. Ayant un grand cœur, Olivia a accueilli plusieurs enfants dans le besoin, au fil des années. Sa vie amoureuse, elle, a été plus que mouvementée! Que ça soit le détective Brian Cassidy dans la saison 1 (et plus tard, dès la saison 14), le journaliste Kurt Moss dans la saison 9, ou encore le lieutenant Ed Tucker, son plus récent concubin, on sent que même déchirée, Olivia est toujours restée fidèle à elle-même. Quelle femme forte et inspirante! 

 

Ice-T, alias Odafin Tutuola

Fin, pour les intimes (et on se considère certainement assez proches de lui pour ça!) pouvait peut-être sembler un peu moins attachant, au cours des premières saisons… La raison : il était loin de s’entendre à merveille avec Olivia Benson! Sa façon de voir les choses – tout est blanc ou tout est noir, mais il n’y a pas de zone grise – ne faisait pas l’unanimité parmi la troupe. Un peu plus renfermé sur lui-même et secret au départ, au fil des années, Fin a appris à s’ouvrir aux autres et surtout à faire confiance à ses collègues et à les respecter. Bon, ils ne sont pas souvent sur la même longueur d’ondes, mais au moins, il y a toujours place à la discussion entre eux!

 

Tamara Tunie, alias Melinda Warner

Il y en a qui font leur chemin, dans la vie, lentement mais surement… et Melinda Warner fait partie de cette catégorie de personnes! On a un peu l’impression que son rôle dans la série n’est pas complètement défini, car elle passe son temps à passer du statut de personnage secondaire à principal, puis encore à secondaire. Mais bon, en tant que médecin légiste son expertise est plus qu’essentielle à la troupe et son instinct ne la trompe que très rarement. On a tous eu peur quand elle est passée à un cheveu de la mort, dans le dernier épisode de la saison 11. Donc, Melinda représente une présence moins constante, certes, mais importante et rassurante!